AUDIO

<a href="http://rokenisdodelijk.bandcamp.com/album/the-terrible-things">The Terrible Things by Roken is Dodelijk</a>

mercredi 15 juillet 2009

Se reconstruire après la prison


Le mois dernier, nous avions pris un billet abonnement pour Sequedin, la ville des gueudins. Ca laisse rêveur quand on se dit que la plupart des humains n'entendra jamais parler de Sequedin, il leur faudrait une chanson à la gloire de leur
prison.

Je la refais en plus lent.

"La plupart des humains
n'entendra jamais parler de Sequedin
il leur faudrait une chanson
à la gloire de leur prison"

Bon bah ça c'est fait...

Bref, après un premier concert dans le monde libre de Sequedin, la salle des fêtes, pour une soirée "de queudin" sur le thème "si tu veux une bière avec de l'alcool, vas te la distiller ici y'a que du pampril" et "je me gauffre en scooter après mon wheeling", nous avons eu la joie, le bonheur, de revenir jouer à guichets fermés la semaine suivante, mais dans une autre salle des fêtes: la maison d'art et de ce gueudin.
Ca c'est encore un plan de la Cave Aux Poètes: ils nous accompagnent, mais je crois que leur ambition c'est surtout de nous réinsérer. Arrivée le matin 7h30 (non je ne déconne pas, j'en tremble encore), passage des grilles, je sors ma poche gauche par réflexe et je
demande à Jay de me la tenir. Lena a des petits tics nerveux et passe son temps à effectuer des "reniflages-crachage-t'as vu?". On s'installe et à 10h c'est parti pour le premier des trois concerts de la journée: "les longues peines et ingérables", bizarrement on nous avait pas dit pour ingérables. C'était, comment dire, un peu surréaliste de voir les 40 kilos de Lena et son entrain légendaire faire taper ce genre de public dans les mains, un matin et sobre. Fin du concert et conclusion: ils ont plus des têtes d'anciens joueurs de foot que de taulars - et ils ont beaucoup apprécié mon conseil de se procurer un ukulele pour se faire des meufs. Je me suis dit que ça devait être une
surprise et qu'en fait on nous faisait rencontrer tous les anciens du Losc, j'en ai pleuré de joie. Braire ça fait du bien même si t'es un homme. Pause repas, deuxième concert: les hommes. Là ils étaient plus. J'ai dû conclure chaque chanson par un "je vous promet que je suis hétéro" devant des dizaines de regards suspicieux qui me lançaient des "t'inquiète nous non plus, mais c'est quoi cette musique de fiotte?". Comme après le premier concert, séance d'échange avec le public: "t'as appris à jouer en prison?". Là j'ai repleuré. Troisième concert: les femmes. Alors si jamais tu trouves que tu joues pas bien, que tu as des problèmes de sens du rythme, voire de l'acnée, je te conseille vivement de jouer devant des détenues. Pour ceux qui suivent le foot, on est passés du Stade Louis II à Anfield en terme de ferveur des supporters. Deux accords, t'as pas le temps de donner le tempo que ça tape dans les mains. Bref, il y avait de l'ambiance, de l'interaction "eh vous voulez pas nous jouer un dalida?", je chante les trois mots que je connais "laissez moi chaaaannnnter...." et je me dis qu'elles vont être déçues que je ne
connaisse pas la chanson. Elles s'enfoutent, elles elles connaissent et nous la font en entier en tapant dans les mains. Je vous le dis, le meilleur public c'est celui qui peut pas partir. J'ai demandé à la cave si on pouvait faire Guantanamo l'année prochaine.

Après cet épisode en prison, il nous a fallu faire tout un travail sur nous même. Jay a pris les choses en main et a organisé une soirée "Roken is turkedelijk" à la péniche du pianiste avec Jay In Space (www.myspace.com/jayinspace) et Alexoglu (www.myspace.com/etmonculcestdupoulet),
l'idée c'était une soirée dans le cadre de lille 3000 en rapport avec la Turquie. Le premier qui trouve un rapport gagne toute notre estime et son poids en regards condescendants.

Ce fut une très bonne soirée pleine de sueur et de très bons concerts, dont le deuxième de Jay In Space. Au son il y avait Marc Combat (on l'a pris pour le nom), parisien d'origine qui vit à Bruxelles et qui a l'accent belge. On regardait le concert de Jay In Space avec Nico et on a eu la même conclusion technique en entendant le son de batterie que faisait Marc pour Pirzo: "putain, l'enculé....*" (*le jeune homme se débrouille plutôt bien, ne trouves tu pas Nico?)
Marc est aussi très doué en grimaces. On le voit ici faire "l'éléphant qui singe la loutre" en compagnie de Jay. Petite pause rien à voir: en ce moment sur Radio 21 ils
passent du Phil Collins (ce qui est proprement illégal de notre côté de la frontière) et est-ce que je suis le seul à trouver que c'est Wham avec Joe Pesci au chant à la place de George Michael?

Bref.

Nous sommes retournés à notre Malterie favorite pour continuer le travail de préparation pour l'enregistrement de l'album. Et nous avons trouvé le dessin ci dessous.

Nous soupçonnons fortement Pirzo.



Il a au moins eu la délicatesse de ne pas me faire des cheveux bouclés, je complexe en ce moment. Cela dit c'est pour la bonne cause. Je laisse pousser, après on en fait un pull qu'on revend pou
r sauver le tiers monde.

Et encore une fois le seul qu'on reconnait pas, c'est Nico... ça doit être un problème de rivalité entre batteurs.

Ce soir nous allons tous écouter le nouvel album de Brisa Roché, on a hâte mais on prépare toute notre mauvaise foi pour trouver des défauts. Après c'est parti pour 4 jours de préparation commando avec Fred Avril qui nous mèneront au Nouveau Casino où nous jouons notre dernier concert avant de nous enfermer pour enregistrer.




Les renseignements pour le concert de lundi:

http://www.facebook.com/event.php?eid=99094629751&ref=mf

1 commentaire:

Audrey a dit…

Hey,
Comment on peut faire pour vous ajouter sur MySpace ou même vous envoyer un mail ?
Parce que ça demande vos noms ou email et interdit tout envoi de message si on n'est pas amis ... compliqué !!!!!!!
Audrey